Retrouvez-nous sur

Histoire et patrimoine

Située au nord de l’Alsace dans le Département du Bas-Rhin à 17 km de Strasbourg, la Ville de Brumath compte, selon l’INSEE, plus de 10 000 habitants.
Elle est jumelée depuis 1970 avec la Ville de Dingolfing en Allemagne et fait partie de la
Communauté d’Agglomération de Haguenau.

La Ville de Brumath : 7 000 ans d’Histoire

La Société d’Histoire et d’Archéologie de Brumath et des Environs – SHABE s’est donnée pour mission de préserver et mettre en valeur toutes découvertes archéologiques et historiques locales et de veiller à la sauvegarde du patrimoine culturel, historique et archéologique local. C’est grâce à elle que nous pouvons aujourd’hui retracer les 7 000 années d’Histoire de la Ville de Brumath.

Brumath, de la Protohistoire à l’Époque Romaine

Plusieurs millénaires marquent le souvenir du site : il y a plus de 7 000 ans, les premiers éleveurs cultivateurs font leur apparition sur les terres loessiques au nord de Brumath. Avec la découverte des métaux, commence la « Protohistoire », caractérisée par des usages et rites nouveaux. Les premiers tumuli datent d’il y a 3 500 ans, ces imposantes sépultures existent toujours dans la forêt de Brumath.

Les Romains ont transformé l’ancienne citée, où habitait le peuple Celto Germanique des Triboques, en une florissante ville appelée Brocomagus. Elle est reconnue comme capitale de la Civitas Tribocorum. Des fouilles ont livré des témoignages de la présence de fondeurs de bronze, d’artisans travaillant l’os et le fer et surtout un centre commercial et artisanal très actif. De nombreux objets provenant de cette époque sont aujourd’hui exposés au Musée Archéologique.

L’histoire de la Ville de Brumath liée aux Lichtenberg

Après le départ des Romains, Alamans et Francs s’installent dans la région. En 770, le Roi Carloman séjourna dans son palais à Brocomad. Son frère Charlemagne y résida à son tour en 772.

Depuis 889, Brumath appartenait au riche monastère de Lorch (Rhénanie) qui fit construire une église au milieu du X° siècle, consacrée aux Saints Nazaire et Celse. Les Landgraves de Werde, qui depuis le XII° siècle étaient les seigneurs de Brumath, ont vendu leur fief aux sires de Lichtenberg en 1332.

Durant le XVII° siècle, Brumath avait beaucoup souffert, surtout pendant la guerre de Trente ans. En 1674, la ville fut incendiée par les troupes de Turenne et en 1694 par celles du Margrave Louis de Bade.

En 1720, le comte Jean Reinhard III de Hanau Lichtenberg fit construire un somptueux château entouré de vastes jardins et allées. Marie Christine de Saxe, Abbesse à Remiremont, tante de trois rois de France, Louis XVI, Louis XVIII et Charles X y résida.

Le logo de la Ville de Brumath


En 1990, la Ville de Brumath a choisi son logo parmi 25 projets présentés par des élèves des Arts Décoratifs de Strasbourg. La lauréate de la sélection, Mademoiselle Tordjan, a souhaité mettre en valeur l’histoire fortement ancrée de Brumath tout en lui conférant un aspect plus contemporain.

C’est tout naturellement qu’on y retrouve ainsi, la branche de chêne, présente dès le XVIIe siècle sur son blason qui est le symbole d’une Ville propriétaire d’une grande forêt et proche de son environnement.

Remonter en haut de page