Retrouvez-nous sur

Archive du mois : le registre de déclaration des noms juifs

Ce mois-ci, les Archives de Brumath se penchent sur un document remarquable pour tous ceux qui s’intéressent à la généalogie et à l’histoire de la communauté juive : le registre de déclaration des noms juifs qui répond au décret impérial du 20 juillet 1808.

archive du mois de fevrier

Le décret de Bayonne

Édicté le 20 juillet 1808 par Napoléon, ce décret imposait aux juifs de l’Empire :

  • De fixer leur nom de famille pour ceux qui en avaient un,
  • ou d’en adopter un pour ceux qui n’en avaient pas,
  • dans un délai de trois mois,
  • en faisant une déclaration par-devant l’officier de l’état civil de la commune où ils étaient domiciliés.

Hormis les familles Cahen et Levy dont les noms désignaient une charge héréditaire au niveau du culte israélite, de nombreuses personnes juives n’avaient pas de nom de famille fixe. En effet, l’usage voulait que l’on porte son prénom suivi de celui de son père.

Les conséquences du décret de Bayonne à Brumath

Un fois déclaré, le nom de famille se transmettait de génération en génération. À Brumath, cette déclaration se faisait à la maison communale de Brumath, en présence de Monsieur le Maire Coulmann. Au total, 65 adultes et 60 enfants mineurs étaient inscrits entre le 11 octobre et le 27 octobre 1808.

Dans l’article du bulletin n°12 de la Société d’Histoire et d’Archéologie de Brumath, J. J. Kientz a mis en exergue la grande diversité des prénoms utilisés par les juifs au sein de ce registre. Leur particularisme était dû à l’idiome israélite de l’époque qui mêlait patois alsacien et locutions hébraïques.

Ce registre est donc un document unique, comme bien d’autres documents d’archives, permettant de mieux cerner et de comprendre les conséquences locales d’une décision prise par le pouvoir central.

Les sources de l’archive du mois

  • Archives municipales et communautaires de Brumath, E 25 – Registre de déclaration des noms juifs en exécution du décret impérial du 20 juillet 1808.
  • France Archives.
  • Wikipédia.
  • SHABE, Bulletin n°12, décembre 1987, J.J. Kientz, Les noms des israélites en 1808 et les restes de locutions hébraïques à Brumath.

Les Archives Municipales

Les Archives municipales et communautaires de Brumath vous accueillent :

  • 43, route de Geudertheim – 67170 BRUMATH.
  • Le mardi et jeudi de 13h30 et 17h.

Obtenir plus d’informations par email ou directement par téléphone au 03 88 52 97 47.



Retour à la liste
Remonter en haut de page