Retrouvez-nous sur

Et la lumière fut !

En cette fin d’année, les guirlandes recouvrent la Ville de lumière. L’occasion de revenir sur l’apparition, il y a 123 ans, de l’électricité à Brumath.

Un approvisionnement en électricité par le meunier Auguste Goepp

Les poteaux électriques supportant l’éclairage public – la grosse ampoule au milieu de la carte postale en 1908

Dès la fin du XIX e siècle, le meunier auguste Goepp installa dans son moulin, pour ses besoins personnels, un générateur hydroélectrique . Très vite il se rendit compte que la force hydroélectrique disponible dépassait celle qui était nécessaire à son installation. Il put ainsi proposer à la commune de Brumath de  fournir en continu du courant électrique avec une puissance maximale de 100 KW .

Le 11 janvier 1897, fut signé un contrat entre Goepp et la commune pour une fourniture durable d’une centaine de kilowatts. C’était certainement une alimentation très bancale, sans régulation et présentant des variations importantes de tension.

Mais c’était un début …. Ce défaut n’était d’ailleurs, à l’époque, pas très important, l’énergie utilisée servait surtout à l’éclairage : les ampoules à filament de carbone n’étaient pas très sensibles.

Le 1er juin 1906, la société Électricité de Strasbourg reprit à sa charge les installations du meunier Goepp et fournit le courant à la ville et à ses habitants.

Sources

  • Louis Ganter pour la SHABE (octobre 2019).
  • Bulletin n°24.
  • Carte postale : Cl. Litt.
Retour à la liste
Remonter en haut de page