Accueil | Plan du site | Contact | Mentions légales |  

Actualité Toute l'actualité

Transport scolaire

Lignes VICUS et STEPHANSFELD

Election de Miss Brumath 2017

Inscriptions ouvertes

Second tour des élections présidentielles

Résultats à Brumath

Inscription en classes maternelles, CP et périscolaires

Dates et réunion d'information

Réseau 67 : un nouvel arrêt pour la ligne 201

Général Duport

Prévention des intoxications au monoxyde de carbone

Avez-vous pris vos précautions?

Sécurité aux abords des écoles de Brumath

Communiqué de presse

Création d'une zone de rencontre dans le centre historique

À partir de mi-août 2016

Ambassadeurs du tri

Depuis le 6 juin 2016

Infobest Kehl - Strasbourg

Permanences d'un conseiller bilingue de Pôle Emploi à l'Infobest

Réouverture de l'aire de jeux située près du Centre Culturel

Depuis le 4 mai 2016

Amélioration de la sécurité aux abords des écoles

Premiers aménagements

MarchéBus

Depuis le 4 mars 2016

Comment réagir en cas d'attaque terroriste ?

Quelques instructions pratiques

Démarches administratives en ligne

Via le site "mon service public"

Recueil des actes administratifs

Possibilité de consulter le recueil des actes administratifs de la Ville

Espace Info Énergie Nord-Alsace

Permanences d'un conseiller à Brumath

Système d'alertes

La Ville de Brumath met à votre disposition un service d'alertes météorologiques, travaux, santé...
Pour les recevoir par email, abonnez-vous à ce service.
S'abonner aux alertes météo de la mairie de Brumath

Jumelage avec Dingolfing

Depuis 1970, Brumath est jumelée avec la Ville de Dingolfing en Bavière.

Dingolfing, une ville au riche passé historique et une métropole industrielle moderne et accueillante.

Cette ville allemande est située en Basse-Bavière à 100 km au Nord-Est de Munich. Elle est mentionnée pour la première fois dans les cartulaires médiévaux en 833 sous le nom de "Tinguluinga".

Et, comme dans toutes les villes occidentales de cette époque, la topographie a fortement déterminé son développement au fil des siècles.

En effet, l'archéologie et la paléographie récente ont révélé que le noyau historique de la ville, au sud de la rivière Isar, se situait très probablement autour de l'église Saint Jean qui était à l'époque propriété de l'évêché de Ratisbonne.

C'est aujourd'hui la partie historique de la ville.

Dès le 11e siècle grâce notamment au perfectionnement des techniques agricoles et au développement du commerce, la pression démographique impose aux princes locaux d'étendre les limites de la ville devenues trop étroites.

C'est ainsi que la "Ville Haute", au nord de l'Isar est fondée par décision impériale, par le Duc Othon II de Bavière en 1251.

Il n'est pas surprenant dans ces conditions que ce soit la genèse de la création de la ville qui explique en totalité et en langage héraldique, le blason de Dingolfing :

  • dans la partie supérieure : trois étoiles sur fond rouge représentent les différentes agglomérations qui fusionnèrent pour constituer la ville (le vieux noyau, la ville haute, et les villages de Goben à Sossau).
  • dans la partie inférieure: les losanges bleus et blancs disposés en biais, symboles héraldiques typiques de la Bavière.

Quelques années plus tard en 1265, les deux parties furent réunie pour constituer une seule ville fortifiée et protégée par plusieurs tours et des remparts massifs, dont il subsite ça et là quelques vestiges.

Certains éléments de ces fortifications sont en effet encore visibles de nos jours, comme la tour des cigognes ( Storchenturm), la Stinkerturm qui servit de prison, ou la Wollertor qui, située à l'extrêmité est de la ville, est la seule porte encore conservée.

Pendant la terrible peste noire de 1348, Dingolfing comme toutes les villes européennes davantage exposée par la concentration urbaine perd près de la moitié de sa population en 5 ans.

Plus grave, semis et récoltes ne peuvent être effectuées, faute de main d'oeuvre. Aussi, quand l'épidémie s'éloigne, la famine lui succède-t-elle.

Une seconde vague réapparaîtra dans la seconde moitié du siècle, en 1379 notamment, provoquant de nouvelles paniques...

La désorganisation est donc totale, et il faudra attendre la fin du 15 ème siècle pour en voir les stigmates partiellement effacés.
Une renaissance dont témoigne entre autre l'église Saint-Jean, qui fut construite en 1522 dans la plus pure tradition du gothique flamboyant et qui abrite un crucifix monumental (der kolossaler Hergott von Dingolfing ).

C'est à cette époque considérée comme un âge d'or,que furent construits de nombreuses maisons bourgeoises et des bâtiments administratifs que l'on peut encore admirer, comme la Herzogsburg autrefois logement de l'administrateur de la ville, où logeait également les ducs bavarois de passage et qui abrite aujourd'hui le muséee de Dingolfing.

Après cette période de de faste et de relative stabilité la ville souffre à nouveau : d'abord la Guerre de Trente Ans (1618-1648) en ensuite la Guerre de Succession d'Autriche (1740-1748) où la ville, fut en grande partie ravagée par le feu qui détruisit l'hôtel de ville et les archives en 1743.

Jusqu'au début du 19e siècle, Dingolfing resta une petite ville ayant avant tout une activité tournée vers l'artisanat.

Au milieu du XIX ème siècle, en pleine révolution industrielle, le développement de l'industrie manufacturière et l'ouverture d'une ligne de chemin de fer en 1880, vont cependant tout bouleverser.
C'est dans ce contexte que Hans Glas, alors jeune entrepreneur, rompt avec les techniques de production du passé, et décide de fonder en 1883 une usine de production agricole qui restera jusqu'à la veille de la deuxième guerre mondiale leader dans la fabrication de semoirs en Europe.

Après 1945, l'entreprise Glas changea d'orientation et se lança dans la construction automobile économiques et bon marché avec sa célèbre "Goggomobil" (Goggo étant le diminutif du prénom du petit-fils de Hans Glas, propriétaire de l'entreprise).
Au total, près de 300.000 véhicules sont sortis de ces usines, de 1955 à 1969.

En 1967, l'entreprise fut absorbée par BMW qui installa à Dingolfing l'une des usines les plus modernes d'Europe, et en 1973, fut produite la première "BM".
Aujourd'hui, l'usine fabrique exclusivement les séries 5,6 et 7 de la firme et emploie à elle seule plus de 22 000 personnes.

Dingolfing est aujourd'hui une ville attractive et dynamique.

L'objectif de la municipalité actuelle est en effet de moderniser la vieille-ville afin de la rendre plus attractive en développant les zones piétonnes de manière significative sans pour autant nuire au nécessaire développement de l'activité économique.

Car, comme aime à le rappeler Josef Pellkofer, le Maire actuel, Dingolfing doit rester accueillante, multi-culturelle, et respectueuse de l'identité et des différences de chacun.. .

En un mot, tolérante.

Face à une demande sans cesse croissante en terme de loisirs, Dingolfing peut en effet s'appuyer à la fois sur des équipements de loisirs modernes comme un centre équestre, des courts de tennis,une patinoire, plusieurs gymnases, une école de musique, une piste de skate), mais aussi sur un tissu associatif dense et dynamique. qui constitue un premier point commun avec Brumath.
Le point d'orgue de cette effervescence associative étant bien évidemment constitué par le Kirta. Il s'agit d'une grande fête populaire réunissant jeune et moins jeunes célébrée le 3e week-end d'octobre depuis 190 ans !

Deuxième point commun : les marchés hebdomadaires des deux villes, aux origines populaires et religieuses parfois fort anciennes représentent espaces de sociabilité irremplaçable, auxquels les habitants de Dingolfing et de Brumath sont très attachés.

Enfin, troisième point commun : alors que Brumath dispose d'un plan d'eau naturel très fréquenté en période estivale, Dingolfing a construit il y a 10 ans un centre aquatique de 15.000 mètres carrés qui est aujourd'hui sans conteste le lieu de villégiature préféré des bavarois.

Cet écrin de végétation luxuriante et de pierres naturelles, garantie en effet aux 320 000 visiteurs annuels un dépaysement total à quelques minutes à peine du centre ville...

À n'en pas douter, Dingolfing comme sa soeur jumelle brumathoise est une ville où il fait bon vivre ensemble...

 

 DINGOLFINGBRUMATH
PaysAllemagneFrance
Land/RégionBavièreAlsace
Latitude48° 38' 00" Nord48° 43' 58" Nord
Longitude12° 30' 00" Est07° 42' 33" Est
Altitude moyenne365 m145 m
Superficie44 km229,54 km2
Population18 229 habitants
au 31 déc. 2008
9 937 habitants
1er janvier 2010
Densité416 hab. /km2336 ha./km2
Site webwww.dingolfing.dewww.brumath.fr
Conseil Municipal25 membres29 membres

Bourgmestre (Bürgermeister) Josef Pellkofer

Agenda Jeudi 24 août

<<     Juin 2017    >>
L
M
M
J
V
S
D
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
21
22
23
24
25
26
27
28
29
30

Brumath pratique

Carte interactive de Brumath

carte interactive de la commune de Brumath

Vous souhaitez être tenu régulièrement informé de l'actualité de Brumath: abonnez-vous à notre lettre d'information.



Se désabonner

Retrouvez-nous aussi sur notre page Facebook
Découvrez le site de la Communauté d'Agglomération de Haguenau
Découvrez le site de la Communauté de Communes de la Région de Brumath
Ville de Brumath   4 rue Jacques Kablé   BP 28 67171 BRUMATH Cedex   Tél. 03 88 51 02 04 - Fax. 03 88 51 83 45   Contact: info@brumath.fr